Embajada de Haití en Venezuela

Ambassade d'Haïti au Venezuela

Category: Políticas (page 1 of 20)

La semaine du President #7 (1er au 7 mai 2017)

La semaine du President #7 (1er au 7 mai 2017)

 VERTIÈRE, PATRIMOINE  DE L’HUMANITE

tumblr_muto1v3wef1qjcl7eo1_1280Sans  doute, il  y  a une  certaine  époque  où  les  grands  événements politiques  se réalisent   inévitablement,  qu’on  s’y  oppose  ou  non.  L’esprit humain,  ayant  progressé, accomplit  souvent  un  travail  interne  qui  remue  les  nations,  les  agite  et  les  repousse  à des  commotions  inéluctables,  d’où  sort  une  ère  nouvelle  avec  des  institutions  plus conformes  à  l’évolution  des  pensées.  Mais  ces  événements  ont  leurs  répercussions comme  toutes  les  forces  produites  ou  à  produire.  Pour  en  considérer  les conséquences,  il  ne  faut  rien  négliger.  Tel  est  le  cas  de  la  Bataille  de  Vertières,  phase ultime  de  la  Révolution  Haïtienne  de  1804.

La  race  noire  qu’on a  systématiquement  déclaré  inférieure  à  toutes  les  autres  et qui est  frappée  d’une  nullité  patente  et  radicale,  au point  de  vue  moral  comme  au  point  de vue  intellectuel,  a  joué,  au  contraire,  un  rôle  signalé  et  décisif  dans  la  destinée  de l’humanité  dans  son  origine  la plus  lointaine.  En  un  mot,  les noirs,  comme  toutes  les  races  humaines, ont  une  histoire  pleine  de  périples, il  est  vrai,  mais  a positivement  influé,  comme  elle  influe  encore  sur la  marche  de l’humanité.

Sans  vouloir  céder  à  aucune  inspiration  de  patriotisme  excessif,  il  est intéressant de constater que le  peuple haïtien, composé de fils  d’Africains,  a  influencé  l’histoire  du  monde,  depuis  son  indépendance.

Considéré  comme   précurseur  de  l’indépendance  d’Haïti, Toussaint LOUVERTURE qui a vécu 40 ans  dans  la  servitude, rêvait de défendre une cause universelle. C’était un  cosmopolite  qui  visait  non  seulement  la  libération  de son  peuple mais  aussi  le  bien-être  de l’humanité,  sans  distinction  de race  ni de couleur.  Cet  esprit  d’universalisme  se  trouve  dégagé  dans  sa  prière   adressée  au  Créateur  de l’Univers.  Ainsi,  a-t-il  dit  ceci :

« Dieu qui  a créé le  monde  à  ton  image,  qui a fait  d’un  seul  sang toutes  les nations,  je  réclame  la  justice  céleste  pour  toute  l’espèce  de  la  terre  et  plus  particulièrement  pour  les  esclaves  de  ma  race. »

Cet  esprit cosmopolite  que  l’on  décèle  chez  Toussaint  a  été  prouvé  aussi  par  l’abbé  Raynald  qui  fit  la  déclaration  suivante :

«. ..Car Toussaint a combattu non  seulement  pour les Noirs de  Saint-Domingue  mais aussi  pour  toute  l’humanité. »

De 1802  à  1803,  la France  va  faire  la guerre  pour  empêcher l’affranchissement  des  Noirs  de  la  Colonie  de  Saint-Domingue  et  évincer Toussaint.  Bonaparte, Chef  incontesté  de  toute  l’Europe,  cherche  à  se  surpasser en faisant valoir  ses  droits  sur Saint-Domingue,  considérée comme  la  plus  belle  et  la  plus  riche  colonie   française.

Profitant  donc  d’un  répit  provisoire  en  Europe (paix d’Amiens),   à  la  fin  de  1801,  Bonaparte  expédie  une  armée  puissante  contre  Saint-Domingue,  composée  de  22.000  hommes  et  de  86  vaisseaux  de  guerre  afin  d’y  rétablir  l’esclavage  aboli  depuis 1793.

Lors  des  affrontements,   les  villes,  les  forêts  et  les plantations  ont  été très  souvent  incendiées.  Le pays  ne  se  remettra  jamais  complétement de  ce  désastre,  dont  il  est encore  aujourd’hui  convalescent.  Cette  bataille  à laquelle  le  Général  François  Capois,  dit  Capois Lamort,  s’est  illustrée  sur les   fronts  de la mort.  Ce  Général,  transcendé  par  la  force  de  vaincre,  pendant  que  les  balles  tirées  en  sa  direction renversaient  les  chevaux  sur  lesquels  il  chevauchait  et  qu’un  boulet  frôlait  son  chapeau,  il  continuait  à  crier  aux  troupes  dont  il  avait  sous  sa  commande :   En  avant !  En  avant ! »

Aussi le  Général  Leclerc, beau-frère  de  Napoléon  BONARTE,  envisage  d’arrêter  Toussaint.  Il  le  convoqua  sous  prétexte  de  lui  demander  conseil  en  vue  de  signer  la  paix. Toussaint,  après  un  moment d’hésitation,  finit  par  accepter  l’entrevue.  Ainsi  il  fut  arrêté  en  juin  1802  et  conduit  sur le  bateau  français ‘’Le  Héro’’,  qui  l’embarquait  en  France  avec  sa famille.

En arrivant sur le navire, Toussaint   prononça  ces paroles  célèbres. ’En  me  renversant, on  n’a abattu  à  Saint-Domingue que  le  tronc  de l’arbre  de  la  liberté  des Noirs, il  repoussera par  les  racines,  parce  qu’elles sont  profondes et  vivaces’’.

Ce  ne  fut  pas  de vains  mots  car,  après  la  déportation  de  Toussaint, le  Général Dessalines, ancien esclave,   proclama  l’indépendance  d’Haïti.

Le  16  novembre  1803, les noirs  et  les mulâtres  se regroupèrent  à  Vertières   et  à  la  Bute- Charrier   pour  une  dernière   attaque   contre  le  Cap  et  les  ports  bien  fortifiés  qui  entouraient  la ville.  La lutte  prit  l’allure   d’un  cauchemar  que  tous  les  gens  de  Saint-Domingue, blancs  et  noirs,  en  furent  quelque peu  ébranlés.  Et,  le  18 novembre  1803, la  bataille  fut  soldée  par  une  victoire  pour  l’armée  indigène  face   à l’armée  napoléonienne,  la  plus  puissante  du monde  à  l’époque.

A peine une dizaine  d’années  après  son indépendance,  Haïti  est  appelé   à  jouer  un rôle  remarquable  dans  l’histoire  moderne.

« Dans  une  seule  Antille  encore,  dit  Bory  de  Saint  Vincent,  faisant  allusion  à  Haïti,  on  voit  de  ces  réputés  inferieurs  par  l’intellect,  donner  plus  de  preuves  de  raison  qu’il   n’en  existe  dans  toute  la péninsule  Ibérique  et  l’Italie  ensemble. »

De plus, les  hommes  d’Etat  les  plus  intelligents,  réunis  aux  philanthropes  européens, comprirent  que  l’esclavage  des  Noirs  était  à  jamais  condamné.   En  1833, l’Angleterre  résolut  d’abolir l’esclavage  dans toutes  ses  colonies.  En 1848,  sous  l’impulsion  du vaillant  et  généreux Schœlcher,  le  Gouvernement  provisoire  français  décréta  la  même  mesure  qui  fut  inscrite  dans la  Constitution  du pays.

Par ces faits cités plus haut,  on peut  se  convaincre  facilement  de quelle  importance  a  été  l’exemple  d’Haïti  en  faveur  de l’abolition  de  l’esclavage  aux  Etats-Unis  d’Amérique.  Cette vaste  contrée  est  destinée,  malgré  toutes  les  apparences  contraires,  à  porter  le  dernier  coup  à la  théorie  de  l’inégalité  des  races. En effet, les  noirs de la  grande  République  étoilée   n’ont-ils  pas  à  jouer  le  rôle  le  plus  accentué dans  la  politique  des  divers  Etats  de l’Union  américaine ?  Le  grand  écrivain  haïtien  du 19ème  Siècle,  Antenor  FIRMIN,  n’avait-il  pas  prédit  l’accession  d’un  homme  noir  à  la tête  des  Etats-Unis,  lorsqu’il  s’interrogeait  en  ces  termes ?  :

« N’est-il pas possible, avant  cent  ans,  de voir  un  homme  éthiopique  appelé  à  présider  le  gouvernement  de  Washington  et  conduire  les  affaires  du  pays  le  plus  progressiste  de  la terre,  pays   qui  doit  infailliblement  en  devenir  le plus riche,  le plus  puissant,  par le  développement  du  travail  agricole  et  industriel ? ».

Certes,  ce  ne  sont point  ici  de  ces conceptions  qui  restent  éternellement   à  l’état  utopique  car,  en  janvier  2008,  on  a vu  accéder  au  timon  des  affaires  américaines  un   noir  américain,  en l’occurrence,  le  Président  Barak  OBAMA. Cette prophétie d’un fils  de  Toussaint  Louverture  se  trouve  concrétisée, fût-ce après  deux  siècles.

Donc,  la  Révolution  haïtienne,  malgré  les obstacles  contre  son existence  et  sa  portée ,  ne  pouvait  pas  ne  pas  postuler  un  nouvel  ordre international.  Hérésie  victorieuse,  elle  apportait  un  message  de  libération  et  d’espoir  pour  les  opprimés  de  la  liberté  personnelle  et   un message  d’émancipation  politique  à  travers  le  monde  de  l’Amérique  Latine,  des    Caraïbes,  de  l’Afrique  et  de l’Asie  assoiffées  d’indépendance  politique,  économique.  Cette  nouvelle  ‘’ nation noire’’  était  pleinement  consciente  de  la  nécessité  d’une  solidarité  internationale  face  à  l’exploitation  des  damnés  de la  terre par  les  puissants  du  monde  développé. C’est ce  que nous  appelons  aujourd’hui  la  solidarité  du  Tiers-Monde.

Au dire du professeur  Leslie  François  MANIGAT : ‘’splendeur  de  l’avant-hier,  faillite  d’hier,  ruines  d’aujourd’hui, une histoire  de  grandeur  et  de  décadence !

Mais ce que  l’on  doit  savoir, un pays n’est  jamais condamné  à  périr. Donc,  un  jour ou  l’autre, Haïti  renaitra  de  ses  cendres.

Venezuela interesada en reactivar proyectos pendientes con Haití

                                                                                                                  reactiverEste pasado lunes, con el fin de fortalecer la cooperación Sur-Sur, Aviol Fleurant, Ministro de Planificación y Cooperación Externa se reunió con el Embajador de Venezuela, Luis Ernesto Díaz Curbelo.

Los dos hombres revisaron la cooperación bilateral entre Haití y la República Bolivariana de Venezuela y el nuevo ministro Fleurant no dejó de agradecer al pueblo de Venezuela y al presidente Nicolás Maduro, por la ayuda importante que el país otorga a Haití incluso mediante el programa Petrocaribe.

Por su parte el Embajador Luis Ernesto Díaz Curbelo, dijo que estaba interesado en reactivar proyectos en Haití, incluyendo la producción de arroz en el Artibonite, la alfabetización, finalizando  con el aeropuerto internacional Hugo Chávez en el Cap-Haïtien y el desarrollo de la industria de la música en Haití (establecimiento del Sistema de Orquestas Sinfónicas de Haití en los departamentos del sur, el sudeste y el Norte, un initiava del ex presidente Martelly)

Hizo hincapié en la necesidad de impulsar la cooperación Sur – Sur y la cooperación triangular Venezuela – Cuba – Haití y pidió también el establecimiento de una ruta aérea que una  Caracas / Puerto Príncipe y Caracas / Cap -Haitien .

http://www.haitilibre.com/article-17280-haiti-politique-le-venezuela-interesse-a-reactiver-certains-projets-en-haiti.html

Older posts